Officier-Tirailleur

Title : « Dans la peau d’un Tirailleur Africain »

dimensions : 80cm x 80cm x 4cm

Year : 2020

Technique : Acrylique sur toile

Artist : Ousmane DIA

Out of stock

Category:

«La France sait ce qu’elle doit à ses combattants et à tous les combattants venus du monde entier. Elle s’incline devant leur grandeur. La France salue avec respect et gravité les morts des autres nations que, jadis, elle a combattu. Elle se tient à côté d’elles. Que sur les tombes où ils reposent, fleurisse la certitude qu’un monde meilleur est possible si nous le voulons, si nous le décidons, si nous le construisons, si nous l’exigeons de toute notre âme.»

Emmanuel Macron, président de la République française. Paris, le 11 novembre 2018.

 

 

HOMMAGE AUX TIRAILLEURS SENEGALAIS

Cet inspirant discours d’Emmanuel Macron a éveillé en moi l’impulsion créatrice à l’origine de cette série de portraits. Cette reconnaissance et l’espoir qu’il transmet sont un hommage émouvant aux « Forces noires », ces anciens combattants ouest-africains sénégalais, maliens, ghanéens qui ont contribué à la victoire des forces alliées pendant les deux guerres mondiales. Que ce soit sous la force ou volontaires, tous ont contribué à la France d’aujourd’hui. Et pourtant, ce pan de l’histoire controversé a souvent été passé sous silence tant en France qu’en Afrique.

J’ai ainsi voulu représenter ces tirailleurs sénégalais, ayant servi sous le drapeau français, majestueux, dans toute leur prestance. Bien ancrés dans leur racine culturelle tout en servant une cause qui n’est directement pas la leur, ils deviennent ainsi les représentants de la lutte pour la liberté. Ces hommes ont lutté avec bravoure, sans connaître la géographie du pays, subissant les assauts des premières lignes de combats dans la neige et le froid. Leur sacrifice représenté ici chez certains par un membre amputé ne leur enlève en rien leur présence. Bien ancrés et imposants au premier plan, j’ai souhaité ainsi leur redonner leur place trop souvent oubliée dans cette victoire. Après une tardive reconnaissance de leurs droits et de leur sacrifice, j’ai choisi de rendre hommage à ces héros. trop souvent oubliés.

J’ai également voulu rendre hommage aux femmes qui combattaient auprès de leur époux et montaient au front, au péril de leur vie, pour approvisionner leurs hommes en munitions et recharger leurs armes. Les français avaient bien compris l’importance de la famille dans la tradition africaine en leur permettant de voyager avec épouse et parfois enfants.

Mes portraits se veulent anonymes afin que tous les descendants des tirailleurs puissent y retrouver leurs aïeux. Figures solennelles dans lesquelles le noir domine afin d’évoquer la force du continent africain.

De ma recherche plastique est née le motif de la chaise, symbole de puissance, de pouvoir et d’hospitalité, se répétant dans chaque détail de ce qui compose la figure de ces hommes ainsi que dans l’explosion de couleurs s’exprimant dans les motifs africains les entourant.

Les chaises deviennent ainsi ma signature, avec comme thème récurrent dans mon œuvre graphique, sa symbolique.

 

Dans mes dernières oeuvres, la chaise prend son aise. Elle tourbillonne, elle danse, elle témoigne, elle se décline, elle s’affirme, affirme un discours égalitaire.

 

 

Ousmane DIA, artiste plasticien

Novembre 2018.